War images (?)

 

Ink on paper, 38x72cm

Qu’il y ait ou non besoin d’une forme matérialisée pour qu’une œuvre existe, l’image et la représentation sont aujourd’hui incontournables dans nos vies quotidiennes occidentales et même au-delà de ces frontières. Nous, spectateurs, ne pourrions y échapper qu’en vivant dans un coin reculé et désertique avant que ne soit inventé un nouveau mode de projection, depuis l’espace par exemple, auquel personne ne puisse alors se soustraire.

 

Je travaille sur ces images qui nous arrivent par hasard parce qu’elles se trouvent sur des routes, réelles ou virtuelles, que nous empruntons dans notre quotidien. Que véhiculent- elles de raison et d’émotions ?

Par un travail de déconstruction et de déplacement j’essaye, dans ma composition, d’appréhender et de transmettre une idée de cette réalité portée.

Dans cette série, je réagis aux images, parfois insoutenables, qui nous arrivent. Elles nous sont tout simplement dévoilées lorsque nous inscrivons le mot SYRIE dans un moteur de recherche. Une fois sur notre rétine, véhiculées par le nerf optique, parfois par-delà notre conscience, elles font partie de ce que nous devenons et de ce que nous sommes.